C’est la crise ! (ou l’art du vide-grenier)

Dune à 3€, ça vous intéresse ?
Dune à 3€, ça vous intéresse ?

La crise financière a frappé durement et les gros billets se font rares. Dans cette époque difficile où il faut choisir enter nourrir ses enfants et rajouter deux étagères à sa ludothèque, il existe des solutions, et telle la présentatrice de Déco je suis là pour expliquer comment maroufler… euh … comment faire de bonnes affaires.

Ceci s’adresse aux amateurs de Jeux de plateau, aux figurinistes, aux rolistes et à toute la faune ludique.

On commencera par Internet et on finira par Internet, « the place to be » pour voir sa collection croître à moindre frais.

Les forums qui vont bien

C’est par là que tout commence. Il faut toujours connaître les bonnes adresses.

Pour ce qui est d’acheter, il y a bien sûr Ebay mais il faut être un requin pour dénicher les bonnes affaires. Utilisez vos outils de recherches favoris. N’hésitez pas à acheter aux US car même avec les frais de port, c’est souvent plus avantageux qu’en France pour les vieilleries rôlistiques ou les figurines notamment. Approfondissez vos recherches et armez-vous de patience. Pensez aussi à étudier les prix car certaines choses valent de l’or (Full Metal Planet, vieux jeux de figurines Games Workshop, anciens suppléments Cthulhu, Vampire, INS ou AD&D.)

Il y a ensuite (et surtout) les forums de petites annonces. Il faut les scruter régulièrement pour repérer ce qui vous intéresse. Ils sont souvent hantés par des passionnés qui pratiquent des prix moins élevés que les spéculateurs d’Ebay et qui sont prêts à faire des échanges. Voici quelques bonnes adresses généralistes, les spécialistes pourront en mettre d’autres (forums spécialisés figurines, wargames, etc…)

Il est toujours possible de négocier les prix, de faire des échanges, et surtout de trouver plein de choses plus éditées à des prix corrects.

Les Vide-Greniers

Et non, sur les vide-greniers, il n’y a pas que de vilaines assiettes en porcelaine (note de la correctrice : des fois, même pas en porcelaine et toutes dépareillées), des verres Ricard et des rabots en bois ayant appartenu à mon grand-père. On y trouve aussi une foultitude de jeux à des prix souvent dérisoires. Mais pour cela, il y a des règles à suivre.

  1. Levez-vous tôt. Dans les vide-greniers, il faut être le premier, surtout en ville. A la campagne, on a plus le temps mais il y a souvent moins de jeux à trouver.
  2. Sachez repérer les jeux intéressants. Pour les jeux de plateau, ayez l’œil. Si c’est un truc que vous n’avez jamais vu, ça peut valoir le coup. Si vous vous y connaissez en jeu, vous saurez trouver ce qu’il vous faut. Il faut farfouiller, écarter les boites de puzzle ou de Monopoly pour trouver des petits jeux intéressants, parcourir les caisses de BD pour y retrouver un vieux supplément Cthulhu. Sachez aussi qu’il est souvent facile d’identifier les gros éditeurs (Gigamic, Days of Wonder, Tilsit, Descartes etc…).
  3. Vérifiez l’état. La boite peut être un peu abimée, c’est pas très grave, mais ce qu’il y a dedans c’est plus important. Idem pour un livre de jeu de rôle : pas de gribouillages ou de page déchirée.
  4. Vérifiez le matériel. Un bon jeu est un jeu complet, avec sa règle. S’il manque un élément, le jeu perd quasiment toute sa valeur. Les dés classiques ça se remplace mais le petit pion en bois avec une forme précise ou les cartes de jeu ça sera plus dur.
  5. Plus c’est vieux, mieux c’est. Regardez bien la date d’édition. C’est valable pour les JdP et les Jdr. Si ça date des années 80 (ou avant), c’est souvent très bon signe, par exemple pour du AD&D, des wargames, des jeux de plateau comme Talisman ou des jeux de figurine (Warhammer, Sapce Hulk …).
  6. Négociez ! Même si c’est pour 2 ou 3 euros.
  7. Achetez en lot. Le vendeur a plusieurs jeux mais un seul vous intéresse ? Achetez-lui en trois. Il vous fera un prix et vous revendrez les autres. Avec un peu de chance au final, ça ne vous coûtera rien et vous serez peut-être même bénéficiaire.
TresorEnVue_large01
HABA, gold...the best of

Bonus : Sautez sur les boites jaunes.  Sur les vide-greniers on trouve plein de jeu Haba et ceux-ci ont deux avantages : ils sont super pour les enfants et ils se revendent très bien sur Ebay (s’ils respectent les règles de bon état précisées ci-dessus).

Il y a aussi moyen de trouver des cartes type Magic et autres, mais là, il faut s’y connaitre.

Ecouler ses trouvailles

Pour les collectionneurs, vous trouverez pleins de jeux sympas à petits prix, parfois même des collectors.

Pour les marchands, retour sur Internet. Ebay est le meilleur endroit pour vendre les trésors que vous avez dénichés. Vérifiez bien les prix de vos objets (ventes en cours ou ventes terminées) pour voir si ça vaut le coup de les vendre ou s’il vaut mieux les garder dans votre collec. On fait souvent un bénéfice supérieur à 10€ sur un jeu.

Sinon il y a les forums cités dans la première partie. Cherchez les sites spécialisés où les fans achèteront vos merveilles à prix d’or (vieux Wargames, anciennes éditions de jeu de plateau comme blood bowl par exemple).

Inutile ? Démodé ? Il me le faut !
Inutile ? Démodé ? Il me le faut !

Maintenant vous êtes armé pour enrichir votre ludothèque à moindre coût,  à faire fortune ou encore à ramener un vieux truc qui prendra la poussière (« Comment ça chéri, y a des trucs qui ne prennent pas la poussière ?  » 😈 ). Bonne chance …

Note de matinciel : je connais des amis (qui se lèvent tôt et me piquent tous les jeux sur les vide-greniers) qui ont dégotés :

  • Jamaïca 5€ (neuf)
  • Dune 3€ ( 👿 )
  • Alhambra 2€
http://www.trictrac.net/jeux/forum/viewforum.php?

4 réflexions sur “ C’est la crise ! (ou l’art du vide-grenier) ”

  1. Petites précisions de juristes pour les revendeurs en herbe :

    Faites attention à ne pas revendre trop régulièrement particulièrement sur e-bay surtout si ce sont souvent les mêmes objets que vous revendez (exemple : ne vendez pas 3 exemplaires de Dune d’affilé.)

    Si vous effectuez trop d’achats pour revendre vous risquez d’être considéré comme commerçant « de fait » au sens du Code de commerce.

    Vous risqueriez de vous retrouver bien embêtés vis à vis de votre charmant inspecteur des impôts qui vous expliquera que vous êtes vendeurs professionnels et que vos bénéfices doivent être déclarés. Vous serez redressé en conséquence.

    Tant que vos bénéfices restent limités pas de problèmes Cela dit je viens de voir passer quelques jurisprudences bien corsées (notamment pour des ventes sur e-bay) où les dividendes n’étaient pas si élevés que cela.

    Donc méfiance.

    Pour les collectionneurs, dépensés vos sous allègrement !

  2. Jamaïca à 5 euros, c’est un peu cher et j’ai pas la monnaie. C’est possible de l’avoir à 3 ?
    ;o)

    Les vide-greniers, c’est aussi l’occasion de se procurer à trois fois rien de « vieux » jeux dont on entend jamais parlé (je pense à Défi par exemple) ou des classiques (Duel…) et qui valent vraiment le coup. De bonnes surprises au final.
    Merci pour cet article.

  3. J’avoue j’écume les vide-greniers depuis belle lurette à l’affût d’affaires à faire.
    Mes trouvailles sont souvent des petites boîtes quasi-neuves, le genre « tata m’a offert Figaro, mais je ne joue pas… – Vous n’y jouez pas ? – Non, je ne joue pas tout court ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *