« je suis un villageois ! » … sourd et muet !

Vous connaissez tous les Loups-garous : la nuit tombe… les loups-garous louvoient… la voyante voit… la sorcière ensorcelle… Cupidon cupidonne… la petite fille… espionne !

Eh bien je me suis livrée il y a quelques jours à une expérience originale : jouer aux loups-garous en Langue des signes française (ou LSF) !
Je peux vous dire que ça décoiffe !

Un loup-garou !
Un loup-garou !

Le contexte de la soirée est simple : apprendre à de pauvres entendants quelques rudiments de la LSF par le biais du jeu.
La soirée commence bien, j’apprends à commander une tisane en LSF (bon, ok, je sais dire « bière » aussi, on ne sait jamais…).
Le groupe se constitue, nous ne sommes que 5 entendants. Dommage.

Etre sourd et muet ne change pas la face du jeu…
La nuit, au lieu d’être attentif à la voix du maître des lieux, il suffit d’attendre qu’il nous tapote (et non tripote). Cela nécessite pour lui de bien mémoriser à qui il distribue les identités. Ce serait dommage de réveiller un villageois pendant la phase des loups-garous !
L’ambiance est calme et, comme d’habitude, je suis attentive au moindre bruissement de tissu chez mes voisins.
A mon oreille, la règle du mutisme rend les gens plus discrets…
Les loups-garous mettent toujours autant de temps à se décider. On essaye de convaincre à coups de grimaces et de doigts pointés.

… Et pourtant !
Le jour, consternation ! Nous sommes bouche bée à la vue des victimes des loups. Et de toutes façons, nous n’avons pas le choix !
Pas le droit de parler !
Comment faire part de mes soupçons ?
Comment me défendre ?
La plupart des messages passe par le regard. Et les quelques signes que nous connaissons nous servent à asseoir nos propos (si j’ose dire).
L’avantage avec cette formule, c’est que nous sommes sur un pied d’égalité pendant la phase de jour. La même boîte à outils pour s’exprimer.
Il n’est pas rare dans une partie classique de faire attention à qui prend la parole en premier… qui parle le plus… qui parle le moins… Ici, tout est balayé. Au profit d’un échange plus serein… qui laisse la parole à tous !

Expérience à renouveler !

Ci-dessous, une petite vidéo :

8 réflexions sur “ « je suis un villageois ! » … sourd et muet ! ”

  1. Bravo Etbougekobe !!! très bel article !! il faudra qu’on essaye au repaire, dès que tout le monde aura appris les signes que tu nous apprends dans la vidéo !!

    ps : comment on dit bière ??? non non je suis pas alcoolique mais ça serait dommage de mourir de soif … lol

  2. Bonjour!
    Super article et ça donne envie de jouer à ce jeu avec des personnes sourdes.
    En ce qui concerne la vidéo :
    Le « Qui? » interrogatif se signe avec la configuration de la main que vous avez utilisé mais le mouvement de la main est de gauche à droite (ou de droite à gauche) comme si vous secouez votre poing avec l’auriculaire levé. A ne pas oublier : l’expression interrogative du visage.
    La langue des signes est une langue visuelle, n’hésitez pas à jouer (comme au théâtre) vos personnages!
    Bon jeu et merci de nous sensibiliser à la LSF!

  3. « Bière » se signe : les deux pouces qui font sauter les capsules! (devant le torse, les bras pliés) 🙂

  4. Héhé, merci à vous pour ces petits commentaires ! (Bon moi perso j’aime pas la bière 😮 )

    La vidéo est top !

    Si vous êtes intéressé pour faire des articles et/ou vidéos sur le jeu c’est possible (mettre un petit mot ici et je vous contact par mail) !!!

  5. Ah punaise, mes enceintes déconnent encore. (OK je sors).

    Plus sérieusement, bravo Eloïse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *