Devenez fermier (Agricola, le test)

Tout d’abord, je tiens à m’excuser, ce test aurait dû être le premier à paraître. Mais, pour être sûr de ne pas le rater, j’ai préféré me faire la main sur d’autres avant (excuse facile). Ne vous attendez pas à des critiques, ou même à de légères remarques, car il n’y en aura pas. Agricola est le jeu parfait, une autre façon de le dire : « C’est mon jeu préféré ».

De la ville à la ferme, il n’y a qu’un pas que vous pourrez franchir sans vous déplacer avec ce jeu. En effet, le concept est la gestion d’une ferme (oui, c’est un jeu de gestion).

La si jolie boite.
La si jolie boite.

Le but est d’avoir la plus « jolie » ferme pour marquer le plus grand nombre de points et gagner. La fin du jeu arrive lors de la cinquième période, soit le quatorzième tour.

Deux modes de jeux sont disponibles :

  1. Le mode familial qui est idéal pour une première partie, pour des joueurs débutants ou peu expérimentés, ou pour des parties plus courtes.
  2. Le mode normal, le jeu est le même qu’en mode familial, mais on rajoute une main de quatorze cartes à chaque joueur souvent distribuées en draft (on distribue normalement puis chaque joueur choisit une carte de sa main et passe le reste à son voisin. On répète ce processus jusqu’à  obtenir une main de quatorze cartes).

1. Présentation du des plateaux :

Le plateau de jeu est composé d’actions disponibles (qui varient selon le nombre de joueurs et le mode de jeu) et de cases vides qui seront remplies par d’autres cartes d’action au fur et à mesure du jeu.

Le plateau de jeu vide. (Cliquer sur l image pour l'agrandir.)
Le plateau de jeu vide. (Cliquer sur l’image pour l’agrandir.)

Le plateau personnel des joueurs (leur ferme). Il se compose de trois lignes de cinq cases.

Un plateau personnel bien rempli. (Attention ces figurines sont faite-main.)
Un plateau personnel bien rempli. (Attention ces figurines sont faites main.)

Ces cases représentent l’espace disponible pour se développer. Vous allez pouvoir :

  • Labourer des champs.
  • Les cultiver avec des céréales ou des légumes.
  • Aménager des clôtures et des étables.
  • Faire paître des animaux.
  • Construire des pièces à vivre pour votre famille.

« Mais alors comment faire tout cela? »

2. Comment se déroule un tour ?

Chaque joueur débute avec deux personnages qui sont posés sur son plateau de jeu dans leur maison. Un tour de jeu commence par le tirage d’une nouvelle carte action qui sera disponible immédiatement. Les quatorze cartes actions disponibles sont divisées en six suivant les numéros inscrits sur la carte.

Par exemple, la période une comportera quatre tours et dispose donc de quatre cartes actions. Celles-ci seront toujours les mêmes, par contre, elles arriveront dans un ordre différent à chaque nouvelle partie.

Un exemple de carte action jouée en mode familial (picto en haut à droite) pour trois joueurs (picot en haut à gauche).
Un exemple de carte action jouée en mode familial (picto en haut à droite) pour trois joueurs (picto en haut à gauche).

Ensuite, en commençant par le premier joueur, chacun place un de ses personnages sur l’action qu’il souhaite réaliser et en applique les conséquences immédiatement (par exemple : prendre des ressources, labourer un champ, prendre des animaux…). Cette action ne sera alors plus disponible pour les autres joueurs jusqu’au prochain tour.

Les actions disponibles sont :

  • Prendre des ressources, il y en a quatre types bois, argile, pierre, roseau
  • Prendre de la nourriture
  • Prendre des animaux
  • Construire une étable
  • Clôturer un pré
  • Labourer un champ
  • Prendre des céréales ou des légumes
  • Semer un ou plusieurs champ
  • Construire une pièce pour sa maison
  • Rénover sa maison
  • Réaliser une naissance pour agrandir sa famille
  • Construire un aménagement majeur
  • Jouez une carte aménagement mineur ou savoir-faire (mode normal)
De gauche à droite, steack de mouton, ragout de sanglier et cote de boeuf ...Miam.
De gauche à droite, steak de mouton, ragoût de sanglier et côte de bœuf …Miam.

Voilà pourquoi j’aime ce jeu : la diversité des actions ! (On s’ennuie rarement et on a souvent quinze mille choses à faire).

Quand tout le monde a placé ses personnages, on commence un nouveau tour. On tire une nouvelle carte action, on récupère nos membres de la famille qui rentrent à la maison et on remet les ressources nécessaires sur le plateau. Petite particularité : certains cartes de ressources permettent de les cumuler.

Exemple : sur la carte quatre bois (disponible pour cinq joueurs), on rajoute quatre bois à tous les tours, même si ceux du tour d’avant n’ont pas été pris.

3. Comment se déroule une période ?

Tous les « x » tours arrive une période. La récolte (fin d’une période) est la phase où l’on récolte ses champs (on prend un légume et une céréale de chaque champ semé), où l’on nourrit ses membres de la famille et où l’on fait se reproduire ses animaux (si l’on possède deux animaux ou plus de la même espèce, on en gagne un nouveau).

La description de la phase de récolte du plateau de jeu.
La description de la phase de récolte du plateau de jeu.

Et là, c’est pas la même. C’est à cette phase que tout se joue car chaque membre de sa famille nécessite deux PN (point de nourriture). Or pour chaque point de nourriture non payé, on doit prendre une carte mendicité, qui « rapporte » moins trois points lors du décompte final.

La nourriture, le nerf de la guerre (attention au surchauffe du cerveau :mrgreen:).

On peut obtenir des PN de plusieurs manières :

  • Ils sont disponibles sur certaines cases d’action.
  • On peut transformer ses animaux en nourriture, si l’on dispose d’un moyen de cuisson (carte d’aménagement majeur ou mineur qu’il faut construire).
  • On  peut cuire du pain avec ses céréales, si l’on dispose d’un moyen de cuisson (sachant qu’il y a une action « cuire du pain », qui nous coûte donc une action).
  • On peut cuisiner ses légumes, toujours si l’on dispose d’un moyen de cuisson.
  • Chaque légume et céréale valent en l’état un PN.
Un des aménagements de cuisson.
Un des aménagements de cuisson.

Donc voilà, le but est d’optimiser tout cela pour obtenir un maximum de points, car dans ce jeu tout compte (enfin presque).

4. Les points :

Il existe une aide de jeu qui rappelle comment obtenir des points. Il y a trois types de points :

  • Ceux à valeur fixe, par exemple un membre de la famille rapporte trois points, donc deux pour six points…
  • Ceux à palier, par exemple de un à trois moutons, on obtient un point, de quatre à cinq deux points…
  • Les points bonus que rapportent certaines cartes.

Ce qui est comptabilisé :

  • Les membres de la famille (très utiles pour réaliser plus d’actions).
  • Les pièces de maison (indispensables pour agrandir sa famille).
  • Les pâturages : en effet ici les vaches n’ont pas de mouches, par contre, il leur faut de l’espace. Un champ est un espace clôturé du plateau personnel. Il permet de mettre des animaux d’une même espèce à l’intérieur (deux par cases).
  • Les différents types d’animaux : mouton, sanglier, bœuf  (très utiles pour nourrir sa famille).
  • Les champs : ils servent à planter des légumes ou des céréales.
  • Les céréales et les légumes (très utiles pour nourrir sa famille).
  • Les étables : elles permettent de doubler la capacité d’un pâturage.
  • Les cases du plateau personnel : chaque case non remplie enlève un point…
  • … et toutes les cartes qui peuvent rapporter des points à certaines conditions (surtout en mode normal).
L'aide au décompte des points et son verso sur l'arrivée des cartes actions (aléatoire par période).
L’aide au décompte des points et son verso sur l’arrivée des cartes actions (aléatoire par période).

5. Conclusion :

Si vous aimez les jeux de gestion, vous aimerez Agricola (non je ne touche pas de commission, enfin je serai pas contre non plus 🙂 ). On ne s’ennuie jamais, il y a toujours quelque chose à faire. De plus, les deux modes de jeu rajoutent encore à la diversité. Notamment le mode de jeu normal, car il y a quatre paquets de cartes différents (peut être deux cent cartes, je ne les ai pas comptées 😉 ), qui peuvent se mélanger ou non… Et enfin, il existe des extensions plus ou moins officielles:

  • Le plateau des saisons (Essen 2008) qui ajoute une variante, modifiant l’apport des ressources et l’apparition de nouvelles actions périodiques.
  • Le X-deck (Essen 2008 ?), ou « Ne courez pas, nous sommes vos amis » (phrase culte du film Mars Attack, qui est criée par un alien juste avant qu’il pulvérise quelques personnes). Ce deck ajoute une « petite » part de chance car les cartes sont tirées au hasard lors de l’utilisation d’une case d’action… Attention, elles ne sont pas toutes vraiment bénéfiques :mrgreen:
  • Le Ö-deck, sorti pour un salon du jeu en Autriche, qui ajoute (encore 😉 ) vingt-quatre nouvelles cartes d’aménagement et de savoir-faire.
  • Et d’autres à venir, j’espère…

Voilà c’est la fin, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : ESSAYER !

6 réflexions sur “ Devenez fermier (Agricola, le test) ”

  1. Agricola un jeu de Ystari naturellement. Du bon, du très bon, ouais c’est cool la vie de fermier quand on est à table.

  2. ce qui est bien dans ce jeu, hors tout le jeu lui-même, c est le fait de pouvoir tuer des moutons, n est pas Stone (il ets le plus grand serial killer de mouton d’annecy !! lol ).
    En tout cas bravo pour la présentation car tout est clair et très compréhensible … chapeau !!

  3. Je testerai bien le Ö-deck !
    Je trouve x-deck trop aléatoire au niveau des évènements, ce qui peut causer la perte de la partie (avec des cartes vol d’un membre de la famille ou incendie des maisons en bois)

  4. Bonjour
    Leur du tour d’un joueur, joue t on tous ses membres ou un membre par joueur et ainsi de suite…pour etre plus clair
    Joueur a/b/c avec chacun 2 membres 1/2
    On joue comme çà :
    a = 1 puis 2
    b = 1 puis 2
    c = 1 puis 2

    ou alors :
    a = 1
    b = 1
    c = 1
    puis
    a=2
    b=2
    c=2

    Merci d’avance

  5. Hop,

    pour ceux que ca intéresse j’ai fait un petit site internet pour faciliter le comptage des scores pour le jeu Agricola (pour ceux qui ont fini leur bloc de feuille ou pour les fénéants du calcul mental).
    On peux aussi sauvegarder les scores de ces parties et avoir des statistiques par joueur.

    http://agricolascorer.free.fr/

    Bon jeu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *