Age of Empires 3, ou comment devenir Chistophe Colomb? (le test)

Voilà un jeu qui sent bon l’Europe coloniale, les épidémies en moins, quoique…

En tout cas, dans ce jeu de conquêtes, rien n’est joué jusqu’à la fin. Et une situation contrôlée peut ne plus l’être en peu de temps.

Êtes-vous prêt à redécouvrir l’Amérique?

Le boite d'Age of Empires III
La boîte d'Age of empires III.

Après un plébiscite général pour l’écriture d’un article sur « Age of Empires 3 », le voici…

« Age of Empires 3 », ou AoE3 pour les intimes, est avant tout un jeu de placement et de domination avec une part de découverte. Il s’apparente de loin à « Civilization » puisqu’il faut découvrir des territoires, les coloniser, les contrôler et les exploiter. Mais la ressemblance s’arrête là.

– Mais c’est quoi le but?

– Et bien avoir le plus de points de victoire (PV) à la fin des 8 tours de jeu.

– Et comment qu’on fait?

– Et bien, il y a plusieurs possibilités, ce qui fait la force du jeu :

  1. les découvertes : en effet, plus on découvre de territoires, plus on gagne de PV, d’argent et de ressources (du moins pour la première partie).
  2. le contrôle : en effet, à la fin de chaque âge (trois au total, en  deux fois trois tours et un de deux tours), on regarde qui contrôle chaque colonie et on fait un décompte de points.
  3. un mixte entre les deux premières pimenté par d’autres aspects.

Il y en a sûrement d’autres mais avec une partie à mon actif, difficile de toutes les connaître.

-C’est bien beau, mais comment on joue?

– Dans un premier temps, il faut préparer ses expéditions vers le nouveau monde. Pour cela, on va se servir de nos colons (ou hommes à tout faire, aussi appelés péons, vive Warcraft) pour faire différentes actions (partie droite du plateau ci-dessous). On peut récupérer de l’argent, envoyer du monde dans les colonies, prendre des marchandises, construire une flotte de commerce, construire des bâtiments (qui rapportent des bonus), préparer les expéditions de découverte, former des spécialistes et faire la guerre (ah, j’en vois certains qui jubilent).

Plateau
Plateau en cours de jeu "allégé".

– Et comment  ça fonctionne?

– Le tout marche plutôt bien. La seule part d’incertitude réside dans la phase de découvertes puisqu’on ne connait pas la force des indigènes. Il faut donc avoir des forces suffisantes pour découvrir un territoire.

A la découverte du Brésil
A la découverte du Brésil.

Dans l’exemple ci-dessus, le joueur rouge découvre le Brésil et gagne 6PV et pas mal d’argent.

Le contrôle d’une colonie est une simple question de majorité. Cependant, en faisant la guerre ou en apportant des personnages, cette majorité peut être bouleversée.

Le décompte des points se fait à la fin. De cette manière, on n’a quasiment aucun contrôle de la situation et il est difficile de savoir qui est en tête. Surtout que les derniers tours peuvent amener beaucoup de changements.

Les pions
Les pions.

En résumé, ce jeu pour deux à cinq joueurs est prenant et il faut compter environ deux à cinq heures. Les figurines, sans être d’une facture exceptionnelle, sont bien faites et en nombre conséquent. Le plateau laisse suggérer une extension à six joueurs et pourquoi pas, de nouveaux territoires.

La partie de découverte s’est jouée à cinq et a recueilli un avis favorable avec une note de 7.25/10.

Il risque d'y avoir des tensions dans le coin...
Tension à venir en Nouvelle Angleterre.

2 réflexions sur “ Age of Empires 3, ou comment devenir Chistophe Colomb? (le test) ”

  1. très bonne présentation et tres tres bon jeu qui est prenant du début à la fin. en plus il y a plusieurs tactique pour gagner !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *