Retour sur le monde du jeu 2010 (et un concours)

Voilà après deux jours de folie et deux nuits blanches (enfin presque), je suis de retour. Alors qu’y avait-il donc cette année à part les Samsung girls et les hordes de gens ?

King of Tokyo (Iello - Proto)

MAJ 07 10/2010 : Voilà le concours est fini, les deux gagnants ont choisi : Isis et Osiris et Cot Cot collec. Pour voir la réponse, allez tout en bas de l’article.

Le salon :

Bon commençons par les pépites du salon. Normalement, j’avais prévu de dire 7 Wonders (précommande ouverte chez notre partenaire)… Mais en fait, c’était pas vraiment une surprise, donc je ne vais pas m’éterniser. Passez outre la couverture et regardez les cartes qui sont magnifiques (je n’aime pas la boite personnellement). Le jeu ? Bah, du très bon jusqu’à 7+ joueurs… Repos Prod donnait un T-shirt au gagnant des parties. Voilà une bonne initiative !!!

Tikal 2 avec Malcolm Braff (à droite)

L’autre jeu que je voulais absolument tester : Tikal II. Le premier du nom est un mythe et cela déchaîne les passions de savoir qu’une suite arrive. Personnellement, je ne souhaite pas que ce soit le même jeu, je ne vois pas l’intérêt. Si c’est le même, autant jouer au premier… Donc, je ne comprends pas bien le débat. Pour cette suite, on reprend l’univers et on fait un nouveau !

C’est bien ce qui a été fait. Parlons simplement du matériel, c’est superbe et pourtant cela reste un proto, on reconnaît la patte de Gameworks.

Le jeu est vraiment très bon, les règles sont simples, les actions s’enchaînent assez vite. On a deux actions par tour : une permettant de déplacer sa pirogue et l’autre, son aventurier dans le temple. On récolte des trésors, on explore des salles, on ramasse des clés, la routine de l’explorateur. 1h30 de partie à 4 et on a traîné, je pense. Vivement Essen…

Pix : vous avez 30 secondes pour trouver...

Restons sur Gameworks avec Pix, un jeu d’ambiance et de dessins avec des pixels magnétiques. On constitue des équipes suivant la couleur des plateaux. Chaque coéquipier a un mot à « dessiner » avec ses pixels, en temps semi-limité (c’est le premier joueur qui a fini qui déclenche le chronomètre). Ensuite, l’autre équipe doit trouver le mot de celui qui a utilisé le moins de pixels. S’il n’y arrive pas, on regarde le deuxième tableau. Et s’il n’arrive toujours pas à trouver, un indice vient les aider. Du fun quoi… Vous auriez vu comment nous sommes arrivés à trouver France, lunette… et à ne pas trouver ascenseur ou biberon…

King of Tokyo : les cartes

La bonne surprise du salon : King of Tokyo, un proto Iello de Richard Garfield. J’avoue que je ne l’avais même pas mis sur ma liste et force est de constater que c’est du très bon. On parle ici d’un jeu d’une trentaine de minutes pour 3 à 6 monstres. Le but est d’atteindre 20 points de victoire. Pour cela, il faut casser Tokyo. On a trois lancés de dé pour obtenir notre stratégie à chaque tour (on peut garder un ou plusieurs dés et / ou relancer les dés conservés).

1-      « Poutrer la gueule des autres » (la grosse papatte sur le dé)

2-      Se soigner hors de Tokyo uniquement (le cœur)

3-      Prendre de l’énergie pour acheter des cartes (l’éclair)

4-      Faire des points avec des brelans de chiffre (brelan de un : 1PV, de deux : 2PV… Chaque dé supplémentaire rapportant 1PV. Un carré de trois rapportant 3+1PV).

Si on choisit la baston, on tape tous les monstres qui ne sont pas avec nous (je suis dans Tokyo, je tape tous les monstres qui n’y sont pas et inversement… sauf qu’à Tokyo, il n’y a qu’une place… du coup, ça fait mal d’y rester).

Si je suis à Tokyo, et que je me fais taper, je prends les points de dégâts et je peux laisser ma place à mon assaillant qui est obligé de la prendre.

Et si je suis à Tokyo au début de mon tour, je marque 2PV.

Simple, rapide, efficace… étonnant !

Régents et son auteur (Joêl Bouteville)

Une autre bonne surprise Régents de KND. Nous avons fait une partie à 4 avec l’auteur. C’est très fluide avec un comptage juste après son tour de jeu. Un jeu de placement / majorité avec un petit plus de déduction et plein de choix à faire… 1h30 de partie où on peut se faire quelques crasses en bonus, séduit !

Tiens une boite métal.

Compatibility (précommande ouverte chez notre partenaire) : c’est fort drôle. Vous avez un thème, une équipe, des cartes. Vous choisissez un certain nombre de cartes suivant votre position sur le plateau. Vous ordonnez ces cartes selon votre préférence, puis on compare avec son coéquipier. La même carte au même endroit, on avance de trois, pas au même endroit, on avance de deux. Le premier arrivé a gagné ! (Note qu’on a battu un couple avec un pote sur la ligne d’arrivée… quelques situations cocasses à prévoir). Joli party game.

Biblios - Iello

Biblios : un jeu passerelle pour tout public. Le but du jeu est d’avoir le plus de points, que l’on obtient en étant majoritaire sur un type de carte. Au départ, toutes les catégories valent trois points, mais cela évolue au fil de la partie par l’action des joueurs.

Première phase, on fait une sorte de draft au départ en se créant un paquet de cartes avec ses adversaires. A son tour, chaque joueur doit piocher une carte puis choisit (il devra faire un autre choix pour la carte suivante) :

D’écarter la carte

De prendre la carte

De la donner à ses adversaires.

Il y a trois types de cartes :

Les cartes de majorité numérotées par catégories (que l’on comptera à la fin pour obtenir ses PV).

Les cartes argent pour la seconde phase qui serviront à faire des enchères sur les cartes écartées lors de la première phase.

Les cartes « pouvoirs » qui permettent de modifier les PV d’une ou deux catégories.

Deuxième phase, on met aux enchères les cartes écartées une par une. A la fin de cette phase, on compare nos cartes de catégorie pour savoir qui a les points et donc qui a gagné.

Rock band manager : un personnage.

Dernier jeu testé, Rock band Manager d’Antoine Bauza. Nous avons joué à 6 joueurs. Le but du jeu est d’avoir le maximum de points pour inscrire le nom de son groupe dans la légende. Le jeu est divisé en trois phases (les deux dernières étant identiques).

Première phase : recrutement de son groupe. On met aux enchères (en un tour avec possibilité pour le joueur qui choisit d’acheter pour la plus haute enchère). Les membres du groupe ont trois caractéristiques, chaque groupe doit être composé d’un chanteur, d’un guitariste, d’un bassiste, d’un batteur et d’un clavier.

Il y a trois bonus dans cette manche, le premier groupe complet, le meilleur groupe et le  meilleur espoir (comprendre le pire groupe).

Deuxième phase : on fait deux lignes de 5 cartes. A son tour, un joueur va choisir un des membres de son groupe et une carte suivant les caractéristiques du musicien. Je m’explique : les cartes sont de trois types et elles ont une position de 1 à 5. Pour en choisir une, il faut que la position de celle-ci soit inférieure ou égale à la caractéristique visée de notre musicien.

Il y a trois types de cartes, les embrouilles qui sont des cartes actions de pourrissage ou pas. Les concerts qui donnent des PV directs et les ventes de disques qui, à la fin de chaque phase, attribuent des PV aux trois premiers (disque d’or 16PV, puis 32PV en phase 2, puis 3…)

Si deux personnes choisissent la même carte, on résout un conflit par une enchère poings fermés. En cas de nouvelle égalité, c’est le personnage qui a la meilleure caractéristique. Si l’égalité perdure, c’est le plus près du premier joueur. On fait ça 5 fois, donc on utilise tous les membres de son groupe.

Puis on recommence pour la phase trois, après attribution des récompenses. Le jeu se termine ensuite…

Personnellement, j’ai bien aimé, le thème est drôle, les dessins bien jolis et ça se joue à 6. Ah, oui j’ai oublié tous les billets joués sont défaussés et on ne peut pas jouer plusieurs billet ensemble.

Une boite pleine de figurines.

Petit bilan du salon : gros buzz pour la cité des voleurs (précommande ouverte chez notre partenaire), je n’ai pas encore joué mais j’ai ramené une boîte. C’est vraiment du très beau matos, chapeau bas. Pour avoir lu les règles, ça a l’air très bon. Les auteurs sont super sympathiques et accessibles.

Le seul jeu que je n’ai pas apprécié : Industry, mais j’en referai volontiers une partie maintenant que je « maîtrise » le plateau.

Le OFF :

2h du matin et encore du monde !

Alors là, je suis bluffé ! Le musée est vraiment superbe, l’organisation au top (énorme, merci au protoludique !!! )

En gros, je résume un super endroit tout de bois vêtu avec plein de place, de tableaux (un sauna… second degré), des passages secrets pour trouver les toilettes. Il y avait même des petites choses à boire et à manger gratuitement.

Bon, un peu plus de 250 personnes présentes, plein de protos partout. Des jeux, des jeux de rôles, de tout quoi.

Pour ma part, j’ai (re)fait un 7 wonders. Toujours une tuerie, c’est là que j’ai découvert la beauté des dessins (sauf la couverture).

Une partie d’Intrigo avec un des auteurs. Jeu très intéressant à ne surtout pas jouer avec ses amis… pourrissage inside, un jeu de placement avec du draft *sifflote* … Vivent les assassins.

Un énorme merci à l’auteur qui, malgré ses deux milles parties de la journée, n’a pas hésité à payer de sa personne pour jouer avec nous !

Le logo des protoludiques

Voilà. Plein de discussions, des rencontres, du rangement de tables, de chaises, des nouveaux amis…Formidable, je vous dis !

Note :

1-      Spéciale dédicace à Stéphane pour l’intégralité de son œuvre, du vieux lavoir, aux pizzas.

2-      Encore un grand merci aux protoludiques pour le OFF et l’hébergement. Il ne manque qu’une revanche à RFTG.

3-      Private joke : mais qui a écrit la règle ?

4-      Marion, tu rox GG (même si je sais qu’elle ne passera pas par là 😮 ).

5-      Merci à Laurent et aux compagnons du samedi soir pour le super repas :mrgreen: .

6-      Enfin merci aux sifflets de Repos Prod pour être restés souvent dans leurs poches respectives 😈 .

Plus qu’à dormir pendant 10 jours pour récupérer…

——–

Le concours :

Allez, on va inaugurer un nouveau concours pour gagner quelques petits jeux (on débarrasse les placards). Il y aura 1D6 gagnants.

Le jeu est simple : trouvez ce qui est dessiné sur l’ardoise de Pix plus haut.

Envoyez vos 3 réponses à (désolé il va falloir le taper avec vos minines)

(Les frais de ports sont inclus pour la France uniquement)

Réponse : le Ying et le Yang.

10 réflexions sur “ Retour sur le monde du jeu 2010 (et un concours) ”

  1. Bonjour, deux petites questions :

    1- Le dessin est il constitué uniquement des deux pixels (un rouge et un noir) ?

    2- Comment donner nos trois réponses ?

    Merci.

  2. Bonsoir,

    1- oui :mrgreen:

    2- Il faut faire un mail à l’adresse indiquée, dans lequel vous pouvez noter jusqu’à trois réponses.

    (Le dessin est une vraie carte tirée de Pix)

  3. Salut,

    N’ayant encore jamais testé Pix, est ce qu’il est possible que les réponses soient des « expressions » ou c’est forcément un et un seul mot (même pas un mot composé) ?

    Merci d’avance 🙂

  4. Bon alors du haut de ma partie, ça peut être un peu n’importe quoi… Les mots que l’on a eu lors de la partie : France, lunettes, ascenseur, biberon, drakkar…

    A priori, il n’y a pas de personnalité. Ça peut être un nom composé 😮 .

    Bonne chance !

  5. Bah je pense que mon prochain salon sera Ugine (73)… Et apèrs Cannes ! (Oui, c’est inadmissible je fais l’impasse sur Essen, c’est la vie).

    ——-

    Pour le concours ce n’est déjà pas tout ça :
    Un moustique
    Superman
    Un évadé de Space invaders
    Une cravate
    Une maison mitoyenne
    Un spermatozoïde ( ben on dirait qu’il féconde un ovule en rouge pendant que ses camarades ont été mis de côté!!!

    J’aime beaucoup la dernière (bon je n’ai mis que les réponses qui m’ont fait marrer, sinon ça va vite tourner à la liste de course).
    J’ai déjà donné un indice… 😮

  6. Sisi, en fait j’attendais la réponse des vainqueurs pour pouvoir mettre les prix gagnés. Mais j’ai eu un petit soucis avec un mail…

    La réponse était : le Ying et le Yang.

    Parmi toutes les personnes ayant jouées, nous n’avons eu que 3 bonnes réponses, malheureusement pour la troisième, le dé 6 a décidé qu’il n’y aurait que 2 gagnants. (Le premier ne répondant toujours pas j’attends encore un ou deux jours pour faire gagner la troisième 😮 )

    Bonne journée.

  7. Mince désolé pour le 3ème mais je viens de répondre à l’instant …. monde cruel 😉

    J’avais mis « le petit chaperon rouge » comme proposition aussi … c’était tiré par les cheveux peut être 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *