Ici c’est notre ville !!! (Nostra City)

Aujourd’hui, je vais vous présenter un jeu qui est sorti très récemment, Nostra City. J’ai eu la chance de pouvoir le tester hier soir, alors je vais vous faire partager cette expérience.
La boîte de jeu
La boîte de jeu

Nous sommes dans les grandes années de la Mafia, et le Parrain, Jonnhy Gota, vient de se faire arrêter. Il est accusé de 246 chefs d’inculpation. Il décide alors de lancer un contrat : si la Familia arrive à le faire acquitter, il prendra sa retraite et nommera celui qui aura inspiré le plus de respect parmi les gens de la Familia durant son incarcération.

Le plateau de jeu
Le plateau de jeu

Pour réussir à vaincre dans le milieu de la mafia, pas besoin d’être le plus riche, il suffit d’être le plus respecté !!!

Le but du jeu :

Faire évader le parrain de prison avant son procès, ou si l’on est un indic du FBI, réussir à inculper le parrain. Le respect départage alors les indics ou les mafieux pour la victoire (selon le résultat du procès).

Et oui, au début du jeu, tout le monde est un mafieux loyal. Mais au cours de la partie, un ou deux joueurs pourront devenir un indic du FBI selon les cartes Vendetta piochées. Le jeu va se dérouler en six tours, comprenant chacun quatre phases : Business, Meeting, Procès et Réception.

Business :

Durant cette phase, on peut utiliser un caïd sous nos ordres, pour aller effectuer un « racket » ou un « trafic ». Chaque caïd ou turf (carte de lieu) utilisé lors de cette phase est  « engagé », c’est-à-dire que l’on ne pourra plus l’utiliser pendant ce tour. Au maximum, un joueur peut faire un racket et trois trafics. Le racket se réalise sur un « Turf » que l’on a (Queens, Staten Island, Brooklynn ou le Bronx). On pioche autant de cartes argent qu’il y a de turf de la couleur choisie autour de la table. Ensuite, on répartit l’argent entre les personnes possédant le turf concerné à raison d’une carte argent par turf. Si l’on veut garder tout l’argent, des joueurs sont lésés et donc ils peuvent piocher une carte Vendetta (qui, comme son nom l’indique, permet de se venger !).

Si l’on réalise un Trafic (drogue, prostitution ou jeux => logos en bas à gauche des cartes turfs), on procède de la même façon.

Les différents Turfs qui existent dans Nostra City
Les différents Turfs qui existent dans Nostra City

Meeting :

Les mafieux, infiltrés ou pas, se réunissent afin de se partager les bénéfices de la rue. Chaque joueur va pouvoir engager jusqu’à quatre Caïds pour pouvoir acheter du respect, des Turfs, ou de nouveaux Caïds. Pour cela, il va y avoir un tour d’enchère face cachée. Chacun va choisir une carte sur laquelle il va miser en mettant devant son Caïd une carte numérotée de un à quatre, ainsi que de l’argent également face cachée. Une fois que tout le monde a misé, on révèle les cartes numérotées. Attention, si l’on est tout seul à avoir enchéri sur cette carte, on ne révèle pas notre mise, on récupère un billet de la mise et on défausse le reste. Si l’on est plusieurs, on révèle les mises de chacun, la plus élevée remporte l’enchère et toutes les mises sont défaussées. En cas d’égalité, personne ne remporte la carte, et l’argent est défaussé. Si une personne qui a fait au moins une enchère n’a pas eu de carte, elle reçoit une carte Vendetta.

Exemple de Caïds avec leur pouvoir
Exemple de Caïds et leur pouvoir marqué en bas de chaque carte

Procès :

Les joueurs peuvent engager un caïd pour corrompre les jurés, et ainsi sauver le parrain de la prison. Un caïd ne permet de poser qu’un seul billet. Après si l’on est un mafieux, on va jouer une carte avec le pouce vers le haut (pour faire libérer le parrain), et si l’on est indic, on jouera une carte avec le pouce vers le bas (pour condamner le parrain). Ces cartes ne seront révélées qu’à la fin du troisième tour et à la fin du jeu.

Exemple de carte Vendetta Exemple de carte Vendetta

Réception :

Après un dur mois de racket, corruption et compagnie, toute la familia se réunit pour que :

– Chacun « dégage » ses caïds et ses turfs, c’est-à-dire les rendre de nouveau disponibles.

– Tous ceux qui ont plus de six billets en main, en défaussent.

– Pour chaque enquête présente sur le plateau, on déplace le marqueur de verdict vers la droite (le parrain est condamné).

– On remplit la rue avec de nouvelles cartes (les cartes non achetées restent).

– On avance le jeton date d’un mois.

Décompte final :

– Chaque joueur peut jouer des cartes Vendetta.

– On distribue les bonus de fin de jeu : +2 en respect pour celui qui a le plus d argent, de carte Vendetta, de Caid+Turf.

– On révèle les cartes procès.

– On déplace le marqueur de verdict, s’il y a une ou plusieurs cartes enquêtes dans la rue.

– le ou les indic se révèlent.

-on désigne le vainqueur selon le verdict, puis par rapport aux points de respect.

Maintenant vous savez presque tout !!!  Il ne reste que quelques détails comme :

– Carte enquête : lorsqu’elle apparait dans la rue, son pouvoir s’applique dès le début du nouveau tour de jeu et il s’appliquera tant qu’elle restera. Pour la faire disparaitre, il faut qu’un ou plusieurs joueurs fassent des enchères sur cette carte pour qu’il y ait au moins 70000 dollars. Si c’est le cas, la carte est récupérée par celui qui a misé le plus, et elle lui fait gagner 2 points de respect. Sinon, l’argent est  défaussé et la carte reste.

– Carte « descente de police » qui est dans le tas de cartes « banque ». Elle apparaît dans la première phase « business ». Dès que la carte est révélée, on arrête la pioche de cartes « banque » et on fait la distribution selon notre souhait. Il est possible que tout le monde soit lésé et donc que tous reçoivent une carte « Vendetta » (sauf le joueur qui a fait le racket ou trafic).

– Cartes « vendetta » : ces cartes vont vous permettre de vous venger des gens qui ne vous donnent pas d’argent (elles peuvent être utilisées sur n’importe qui). Dans le paquet, il y a deux cartes « indic du FBI », ce qui signifie qu’il y peut y avoir deux flics infiltrés au maximum. Donc plus on distribue de cartes « vendetta », plus il y a de risques qu’il y ait des flics infiltrés et donc plus ce sera dur de faire acquitter le parrain.

– Carte « underboss » (+3 respect) Elle est posée à la fin du deuxième tour de jeu, sur la première case de rue libre. Celui qui l’achètera, donnera ensuite une carte « consiglieri » (+2 respect) à un autre joueur qui, à son tour, donnera une carte « primo capo » (+1 respect). Chaque joueur ne pourra recevoir qu’une de ces trois cartes.

Vous pouvez commander ce jeu chez Ludocortex et si vous vous dépêchez, vous avez une chance de recevoir la mini extension promotionelle (6 nouvelles cartes).

Une réflexion sur “ Ici c’est notre ville !!! (Nostra City) ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *