Essen 2009

Nous voilà de retour d’Essen 2009. La tête pleine de nouvelles règles de jeux toujours aussi intéressants, les jambes lourdes des kilomètres parcourus dans cet énorme salon et la camionnette (ainsi que ma caisse de jeux) pleine de nouveautés, d’exclus françaises ou d’anciens jeux pas chers.

Le premier mot qui me vient à l’esprit est « ENORME ». Aussi bien du point de vue de la taille que du nombre de jeux présentés ou de la diversité des styles.

On y trouve des jeux de plateau bien sûr, mais aussi des jeux de rôles, des jeux de figurines, des jeux de rôle grandeur nature et même quelques stands de jeux vidéos.

Là bas, vous pouvez croiser des orcs (si, si, j’en ai vu un gros tout bleu), des magiciens, des elfes, des guerriers en armures de plaques complètes ou encore des amazones très sexys… Non, non ce ne sont pas des exposants, mais bien des visiteurs qui arrivent costumés.

Mais revenons-en à nos moutons, le salon.

Après quelques minutes de queue, vous arrivez dans une salle d’exposition géante où se présente devant vous un stand « Asmodée » imposant. Et là, oh surprise, quelques tables de Cyclades, un petit bonjour à Bruno et on continue. A côté, sur le même stand, Assyria, un jeu Ystari. Étrange pour un français, mais bon j’apprendrai plus tard que Asmodée distribue les jeux Ystari en Allemagne. On avance un peu et on tombe sur le stand « Swiss Game » avec « Mr Jack à NY » et « Double Mow » entre autres, et notre ami Spidey qui réalise qu’il va falloir parler anglais pendant 4 jours… Dur ! Voilà on a fait le tour des amis, on peut désormais faire le tour du salon.

C’est sympa, la halle n’est pas si grande, finalement, ça a l’air plus petit que Cannes…

Oups, j’ai parlé trop vite ! Au détour d’un stand, je me rends compte que nous sommes à la halle 12 et qu’il y en a 11 autres et que celle-ci est une des plus petites  !

Allons-y, il faut faire le tour de tout pour se repérer dans ce dédale de stands. Halles  10/11 : Amigo (et ses hôtesses), Queens Game, Rio Grande Games, FERTI , et le stand Fair Play entre autres. Il faut prévoir de passer examiner les nouveautés sur ces stands.

Continuons. Halles 9 et 5, tout un tas de petits éditeurs, Halle 8, mangas et jeux vidéos, Halle 4, jeux de rôles et GN, Galerie couverte, jeux d’extérieur.

Une fois tout repéré, c’est parti pour 4 jours d’essais de jeux.

Jeudi, Jour 1 :

Assyria : étendez votre peuple, récoltez les ressources et partagez la place. J’ai beaucoup aimé, un jeu de gestion à la fois simple et intéressant.

Carson City : c’est la loi du Far West, installez-vous dans une ville le premier et engagez un duel pour le contrôle des bâtiments. Je n’ai pas trop aimé, mais nous n’avons fait qu’une partie sans variante, basée sur beaucoup de jets de dés. Il existe un mode sans dés et deux faces à chaque personnage, je n’en sais pas plus.

Vendredi, Jour 2 :

Dominion Seaside : j’avais beau pensé qu’ils avaient fait le tour du concept, je me suis bien trompé. Excellente version avec des cartes dont les actions durent dans le temps. Vivement la version française.

FabrikManager : calculatoire. Une lutte acharnée pour produire le moins cher possible. Je suis revenu avec.

Havana : simple mais efficace. Vous jouez un promoteur à la Havane et devez construire des bâtiments. Mais attention, les autres peuvent vous mettre des bâtons dans les roues. Jeu de cartes rapide à comprendre et très plaisant.

Caligula : jeu de cartes encore. Jouez un sénateur de Rome, faites assassiner l’empereur pour qu’une de vos relations prenne sa place. Mais voilà si c’est votre ami qui a le pouvoir, les autres joueurs feront tout pour mettre le leur… Je suis également rentré avec.

Gonzaga : gérez votre famille au Moyen Age en acquérant des fiefs ou en faisant des mariages. Original, vous placez des fiefs (en plastique) de formes étranges sur une carte à hexagones. Mais attention à ne pas vous faire prendre la place sous le nez.

Samedi, Jour 3 :

Sultan : le jeu le plus simple parmi ceux que nous avons essayés. Collectionnez les pierres précieuses, mais voilà, à chaque tour il y a moins de pierres disponibles que de joueurs.

Colonia : gérez votre famille pour acquérir des reliques. Un système de jeu novateur pour un plateau immense. Très intéressant.

Cable cars : c’est la réédition de Métro que je ne connaissais pas. Sympa, il y a une variante dans cette édition mais nous ne l’avons malheureusement pas testée.

Peloponnes : un jeu édité à compte d’auteur. Sur un thème antique, vous tentez de gérer au mieux votre ville pour qu’elle soit la plus prospère possible. Assez simple, la mécanique  et les interactions en font un excellent jeu.

Dimanche, Jour 4 :

Vasco de Gama : très sympathique, vous jouez un armateur affrétant des bateaux de transport. Une mécanique de jeu novatrice et retorse qui comblera les fans de  gestion.

Nostra City : soyez le mafieux le plus respectable pour avoir le poste du Parrain quand vous l’aurez fait sortir de prison. Envoyez vos petites frappes faire des casses ou relever les compteurs, payez les témoins et vengez-vous violemment. Mais attention aux taupes du FBI. C’est rafraîchissant de jouer un mauvais garçon.

Voilà ce que j’ai essayé. Que du bon, mais vu qu’on avait sélectionné les jeux avant, rien d’étonnant.

Un petit regret est de ne pas avoir pu essayer Macao et Loyang qui comportent tous deux trop de cartes en allemand pour qu’on puisse jouer.

Bilan du salon : 4 jours de plaisir, beaucoup de fatigue, quelques jeux achetés… Vivement l’an prochain. Pour patienter, il y a Ugine et Cannes.

Pour finir le Classement Fair-Play qui ne reflète pas du tout mon avis :

1. Vasco di Gama, What’s your Game, Note 1,38, 34 Nennungen
2. Machtspiele, eggertspiele, Note 1,81, 58 Nennungen
3. Macao, alea, Note 1,88, 106 Nennungen
4. Magister Navis, Lookout Games, Note 1,92, 48 Nennungen
5. Dungeon Lords, Czech Games Edition, Note 1,94, 48 Nennungen
6. Vor den Toren von Loyang, Hall Games, Note 1,94, 51 Nennungen
7. Egizia, Hans im Glück, Note 2,00, 91 Nennungen
8. Funkenschlag-Fabrikmanager, 2F-Spiele, Note 2,04, 72 Nennungen
9. Hansa Teutonica, Argentum, Note 2,05, 43 Nennungen
10. Carson City, HUCH! & friends, Note 2,06, 97 Nennungen
11. Automobile, Treefrog, Note 2,08, 48 Nennungen
12. À la carte, Heidelberger, Note 2,14, 71 Nennungen
13. Dominion: Seaside, Hans im Glück, Note 2,15, 74 Nennungen
14. Die Tore der Welt, Note 2,15, 40 Nennungen
15. Ra, Abacusspiele, Note 2,15, 52 Nennungen
16. Im Wandel der Zeiten Würfelspiel, Pegasus, Note 2,18, 89 Nennungen
17. Assyria, Ystari, Note 2,19, 53 Nennungen
18. Battlestar Galactica, Heidelberger, Note 2,31, 54 Nennungen
19. Tobago, Zoch, Note 2,34, 115 Nennungen
20. Opera, HUCH! & friends, Note 2,39, 61 Nennungen
21. Peloponnes, Irongames, Note 2,45, 44 Nennungen
22. Shipyard, Czech Games Edition, Note 2,55, 47 Nennungen
23. Colonia, Queen Games, Note 2,60, 40 Nennungen
24. El Paso, Zoch, Note 2,62, 42 Nennungen
25. Gonzaga, dV Games, Note 2,69, 32 Nennungen
26. Havanna, eggertspiele, Note 2,70, 105 Nennungen
27. Savannah Tails, Fragor Games, Note 2,71, 41 Nennungen
28. Seidenstraße, DDD, Note 2,77, 39 Nennungen
29. Atlantis, Amigo, Note 2,85, 85 Nennungen

5 réflexions sur “ Essen 2009 ”

  1. Merci Xseb pour ton article. par contre ca me donne encore plus de regrets de ne pas y etre aller … ce sera pour l’an prochain.

  2. Hello SEB.
    Bravo pour ton article.
    Par contre tu peux enlever DOW de l’article et le remplacer par Asmodée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *