Az-zahr (ou le hasard)

Je ne suis certainement pas la seule à entendre autour d’une table : « Moi, je n’aime pas les jeux de dés … trop de hasard ! ». Sous-entendu possible : « Je ne peux pas exprimer tout mon art de la stratégie et cet élément non maîtrisable m’exaspère ».

Quelle coïncidence ! J’avais justement dans l’idée de vous parler du hasard !
Le hasard exprime le manque de cause d’un événement (si je lance un dé, rien ne m’assure qu’il fasse « 1 »).
Il peut s’agir également du manque de connaissance de la cause (je qualifie de « hasard », toute naïve que je suis, le fait de retrouver bon nombre d’entre vous un vendredi soir au Repaire !).

Le mot « hasard » vient de l’arabe az-zahr. Son apparition remonte au X ème siècle. Un château résiste aux croisés en Syrie. Pour tromper l’ennui, les croisés inventent un jeu de dés du nom du château El-Azar.

Mais revenons à nos moutons : les jeux de hasard.

Ceux-ci (jeux de dés, cartes tirées au sort) échappent à toute logique. Les mathématiques permettent cependant de réduire le phénomène du hasard grâce aux probabilités. Je ne peux décemment pas attendre un « 8 » d’un dé lancé (euh, moi j’ai des dés de huit ou plus 🙂 ) . En revanche, j’ai une chance sur six de faire « 1 ».
Et à force d’expériences, nous pouvons établir des statistiques. Certains suivent des martingales, sortes de combinaisons providentielles qui reviennent plus souvent que d’autres. Il en existe pour le loto, les jeux de casino.
Il en découle également des croyances. Au jeu de la boule, par exemple, les chiffres sont associés par pair. Le 7 viendrait traditionnellement après le 2… Allez savoir pourquoi !

Beaucoup de jeux de plateau comptent parmi leurs éléments des dés et des cartes … et cela ne rebute pourtant pas les joueurs qui détestent tant le hasard ! Le hasard pur est fondé uniquement sur le résultat d’une action (un dé lancé, une carte tirée au sort). Si cette action est assortie d’une autre action menée par le joueur (par exemple la décision de s’arrêter ou non à Can’t Stop, la décision d’acheter une tuile à Alhambra, les exemples sont nombreux), il s’agit de hasard raisonné.

Alors, providence ou poisse, le hasard est souvent le compagnon facétieux du jeu !

2 réflexions sur “ Az-zahr (ou le hasard) ”

  1. en tout cas ici, tu n as rien laissé au hasard !!!
    Grâce à toi j ai appris l’origine du hasard, peut etre qu un jour je saurai le prédire et je serai imbattable au perudo !!! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *