Around the world, around the world …

Voilà votre ticket !
Voilà votre ticket !

Qui n’a jamais rêvé de faire, comme Jules Verne, le tour du monde (bon en moins de quatre-vingt jours, c’est trop facile de nos jours, il faudrait dire en moins de quatre-vingt heures, et encore)? Si vous voulez voir de nouveaux horizons, prendre tout son temps, voyager avec des gens sympathiques qui vous aident quand vous en avez besoin, et bien « Le tour du monde en quatre-vingt jours » n’est pas pour vous !!!  🙂


En effet, même si le but du jeu est bel et bien de faire le tour du monde, il faut mettre un minimum de jours, ou tout du moins, mettre moins de temps que vos adversaires.

Un plateau très bien fait et très lisible
Un plateau très bien fait et très lisible.

Tous les joueurs, jusqu’à six (ce qui est assez rare dans un jeu pour le signaler), se regroupent au centre de Londres afin de prendre le départ d’une folle course autour du monde. Avant de revenir à Londres, les valeureux participants devront faire neuf escales sur quatre continents (Paris, Bombay, Yokohama, San Francisco, …). Bien sûr, afin que la course soit équitable, tous devront utiliser les mêmes moyens de transport pour passer d’une ville à l’autre. Il en existe deux possibles qui ont des durées de voyages différentes :
– le train : de deux à six jours.
– Le bateau : de quatre à huit jours.

Les moyens de transport sont marqués sur le flèches reliant chaque ville
Les moyens de transport sont marqués sur les flèches reliant chaque ville.

Bien entendu,  comme dans chaque course, il y a une bonification pour le premier concurrent atteignant une nouvelle ville et une petite aide au dernier. En plus, un détective mène une enquête sur les concurrents et va vous faire perdre deux jours, à cause de toutes ses questions, à chaque fois que vous allez finir votre tour dans la même ville que lui.

Détail des cartes spéciales ... en allemand !!
Détail des cartes spéciales ... en allemand !

Maintenant, voyons comment se passe un tour :
– vous piochez une carte parmi les cartes visibles (quatre avec trois joueurs, cinq avec quatre joueurs, six avec cinq ou six joueurs).
– Vous utilisez l’action gratuite qui se situe sur la case où vous avez pris votre carte. Il y en a six possibles (prendre une pièce, voyage en montgolfière, une carte spéciale, déplacer le détective, devenir premier joueur et enfin échanger jusqu’à trois cartes transports de sa main)
– Vous pouvez vous déplacer jusqu’à la prochaine ville, si vous le souhaitez en utilisant une, deux ou trois cartes transports et autant de cartes spéciales que vous le voulez.

Un éléphant ça trompe énormément !!
Un éléphant ça trompe énormément !!!

Il y a quelques subtilités quand même :
– Lorsque votre déplacement requiert deux moyens de transports identiques (par exemple deux trains) et qu’ils sont de même durée, vous ne perdez que le temps de voyage d’un seul train. Par contre, pour un déplacement mixte, avec un bateau et un train, cela ne fonctionne pas.
– Pour le déplacement entre Bombay et Calcutta, on ne peut pas utiliser les moyens de transports classiques. Il n’y a que trois solutions :

  1. Soit on prend la piste à travers l’Inde et on perd douze jours.
  2. Soit on utilise une carte spéciale Eléphant (x3) qui raccourcira le voyage selon le mode de calcul suivant : six jours + la valeur du dé (de sept à douze jours).
  3. Soit on utilise une autre carte spéciale qui permet de faire une étape en dix jours.

– Un dernier point pour évoquer l’intérêt de finir en premier. Dès qu’un des concurrents a rejoint Londres, tous les autres joueurs perdent un jour par tour de jeu. En revanche, si tous les concurrents sauf deux sont arrivés, les joueurs restants n’ont plus que ce tour de jeu pour finir sous peine d’élimination. Donc celui qui termine en premier ne gagne pas forcément à ce jeu !!! En effet, il a pu cumuler plus de jours de voyage en moins de tours de jeu (à cause des jets de dés, des combinaisons de cartes ou des choix stratégiques), le but étant de boucler le tour du monde en moins de jours (et non de tours).

Comme quoi, ce n’est pas si difficile de faire le tour du monde !!!  Maintenant, il ne vous reste plus qu’à mettre de l’argent de côté pour commencer votre voyage. En parlant d’argent, je ne vous ai pas expliqué le rôle des pièces, il est triple :
– Pour une pièce, vous pouvez relancer le dé de la montgolfière.
– Pour deux pièces, vous pouvez piochez une carte transport.
– Pour trois pièces, vous pouvez piochez une carte spéciale.
Comme souvent… Plus on est riche, mieux c’est !!!

Rendez-vous à Londres…

Une réflexion sur “ Around the world, around the world … ”

  1. un jeu qui vous met dans l’ambiance du 19ème siècles, en 1 coup de dé vous voilà dans un train direction l’inde, le siam ou dans un ballon survollant les états unis. merci qui….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *